L’allaitement est un privilège pour une jeune maman. Que c’est beau de pouvoir nourrir son enfant et lui donner tous les nutriments dont il a besoin pour se développer dans les meilleures conditions ! Pour autant, ce n’est pas toujours une partie de plaisir ! Durant les jours suivant la naissance, l’allaitement peut être douloureux. Beaucoup de femmes souffrent même de crevasses.

Heureusement que les coquilles d’allaitement existent ! Après avoir expliqué de quoi il s’agit, nous allons vous montrer comment utiliser une coquille d’allaitement. Découvrez également les avantages de cet accessoire particulièrement bénéfique pour les femmes allaitantes.

 

Qu’est-ce qu’une coquille d’allaitement ?

Comme le coussin d’allaitement, la coquille est un accessoire de maternité ayant pour objectif d’agrémenter la vie des jeunes mamans qui donnent le sein à leur bébé. Également appelé cupule d’allaitement, il s’agit d’un ensemble de deux coques de forme concave. La première coque (coque interne), qui est trouée au milieu, est en contact avec le sein. La seconde coque (coque externe), qui présente des trous d’aération, épouse le sein. Certains modèles disposent d’un bec verseur permettant de récupérer le lait maternel. Si vous optez pour ce type de coquillage d’allaitement, il faudra positionner le bec vers le haut afin d’éviter l’écoulement du lait.

Les coquilles d’allaitement peuvent être en silicone ou en plastique. Toutefois, nous recommandons le silicone grâce à la fiabilité. Il s’agit quand même d’une zone sensible en rapport direct avec l’alimentation du bébé. Il vaut mieux miser sur un article sain et 100% naturel. D’ailleurs, il est conseillé d’acheter des équipements de puériculture de haute qualité comme un coussin d’allaitement Nobodinoz pour préserver votre confort et votre santé ainsi que ceux de votre bout de chou.

Attention à ne pas confondre la coquille d’allaitement avec la téterelle qui est un dispositif médical. En effet, la téterelle aide le nourrisson à bien prendre le sein en cas de difficulté. Il s’agit d’une solution adéquate si la forme ou taille du téton complique la succion. La téterelle est souvent utilisée chez les bébés prématurés qui n’ont pas encore assez de force pour téter correctement. Dans tous les cas, elle est utilisée lors de la tétée, ce qui n’est pas le cas de la coquille d’allaitement.

 

Bien choisir la taille de la coquille d’allaitement

La bonne utilisation de la coquille d’allaitement passe par le bon choix de la taille. Il faut noter que l’accessoire doit recouvrir le téton ou son contour. Pourquoi ? Parce que ce sont les zones les plus sensibles aux tétées répétées. Vous devez tenir compte de la longueur de vos mamelons. En cela, il n’est pas nécessaire de mesurer avec une règle, une simple évaluation visuelle suffit amplement. Voici les règles à suivre :

  • Si vous avez des tétons courts, optez pour des coquilles d’allaitement plates.
  • Si vous avez des tétons longs, privilégiez des modèles plus profonds.

Il se peut que les coquillages soient un peu plus petits ou plus grands que vos aréoles, mais ce n’est pas un problème ! Il ne faut pas vous référer à la taille de la tétine de votre bébé ou de son biberon au moment de choisir les coquilles d’allaitement. Toutefois, la qualité doit être de mise ! D’ailleurs, nous recommandons d’acheter une tétine Bibs et un biberon Elhée si vous voulez offrir le meilleur à votre petit trésor.

 

Allaitement, Bébé, Nourrisson, Petit Léon

 

Meilleures astuces pour bien utiliser une coquille d’allaitement

Les deux coques de la cupule d’allaitement sont à fixer sur le sein. Placez l’anneau de la coque interne autour de l’aréole pour coller le téton au trou central. Cette partie de l’accessoire exerce un léger massage indolore que vous ne sentirez même pas. Posez ensuite la coque externe pour protéger le téton et recueillir le lait qui pourrait s’écouler.

Avant de mettre la coquille, il est fortement conseillé d’étaler généreusement quelques gouttes de votre lait de fin de tétée sur les tétons. Si le lait coule abondamment, utilisez un coussinet d’allaitement par-dessus le coquillage. À savoir qu’il faut toujours mettre un soutien-gorge pour bien tenir les coquilles. Vous l’aurez compris, le bon moment pour mettre ces accessoires est juste après la tétée ou juste après que vous aurez tiré votre lait pour le donner au biberon.

Bien évidemment, il est important de bien laver les coquilles d’allaitement après chaque utilisation. Pour ce faire, utilisez de l’eau chaude et un savon doux, puis rincez abondamment. Vous pouvez même les stériliser avec le biberon, la tétine de votre enfant et la boite doseuse de lait pour les assainir totalement.

 

Les avantages d’utiliser une coquille d’allaitement

La coquille d’allaitement est pour vous, jeune maman ! Comme nous l’avons déjà indiqué au début, le fait de donner le sein apporte quelques désagréments. Or, le lait maternel constitue un bon désinfectant et cicatrisant naturel. De plus, le lait que vous produisez possède des propriétés hydratantes. En d’autres termes, il protège vos tétons de la déshydratation qui reste la cause principale des crevasses.

Si les crevasses se sont déjà formées, le lait maternel retenu dans la coquille d’allaitement accélère la cicatrisation et atténue la douleur. Si le cas est grave, vous pouvez tout à fait combiner la coquille avec d’autres traitements. En outre, ce petit accessoire de maternité évite le frottement des mamelons contre le tissu du soutien-gorge. Sur le plan pratique et esthétique, il recueille les petites fuites de lait et évite de mouiller vos vêtements.

Les coquilles d’allaitement procurent une agréable sensation de fraîcheur. Ils sont doux et confortables à porter. Elles sont conçues de sorte qu’elles n’appuient pas les glandes mammaires. Elles servent principalement à soulager le bout des seins souvent sensibles et irrités. Saviez-vous que les femmes scandinaves utilisent traditionnellement des coquilles d’allaitement pour le soin des tétons ? Ensuite, elles les gardent comme des objets de souvenir.